Story Peps

Episode 2: Le métier des RH au service du Produit

2
min read
Charlotte Usureau
Pachamama.pm co-founder
Story Peps

🎨 Le premier challenge qu’on a eu à affronter ensemble 🤝🏻 fut de construire une équipe Product sur la base d’un ancien service “projet”. Au delà de la gestion évidente du changement qui nous attendait, l’objectif était de recruter des personnalités qui soient capable de se compléter efficacement pour se faire monter en compétences mutuellement, tout en impulsant petit à petit un début de “culture Produit” dans la société.

C’est donc ainsi que, sans le savoir, nous avons posé les bases de Peps ⏳.

En effet, avec les contraintes budgétaires et structurelles que nous avions, nous nous sommes naturellement orientées vers des profils plutôt juniors dans le PM, ayant des compétences diverses mais solides en gestion de projet ou en technique logicielle, et bien sur, des qualités telles que l’empathie ou la communication et l’envie d’apprendre le Product Management.

Ce choix contraint à la base s’est révélé très judicieux car l’équipe s’est naturellement formée en misant sur ses forces individuelles.

Résultat = un beau collectif qui se complète et c’est finalement grâce à cela que leur montée en compétences sur la dimension “Produit” s’est faite rapidement.

🎯 Le deuxième challenge était d’optimiser l’impact de l’équipe en interne, notamment pour métamorphoser les processus gestion de projet en processus plus typé “Produit”.

Ainsi, nous nous sommes rendus compte que la communication transverse était primordiale pour atteindre cet objectif. Et malheureusement, ce n’était pas dessus que nous avions mis l’accent dès le départ. Alors après deux ou trois loupés (la communication est décidément un métier 🙄), le curseur a été remis au bon endroit. Mais les résistances étaient tenaces, et ce n’est pas toujours évident d’y voir clair quand on a “le nez dans le guidon”.

C’est là que le binôme RH/Produit a été efficace. 💪🏻

Nous avons pris le temps de nous poser pour déterminer ensemble les alliés stratégiques et naturels en interne, puis, pour chacun, la meilleure technique d’approche pour véhiculer les messages. Cela a pris du temps, mais cette stratégie (beaucoup utilisée en relations sociales) s’est révélée efficace pour plusieurs raisons:

- individuellement, la méthodologie propre au Produit a été mieux comprise par les différentes personnes concernées et elles ont naturellement mieux relayé le message.

- le fait d’avoir des “alliés” en interne ne signifie pas forcément créer des clans. Mais cela permet de dépenser efficacement son énergie sur les personnes “neutres” qui sont essentielles à l’approche et peuvent à tout moment basculer soit dans le camps “allié” soit dans l’autre.

Des équipes silotées, c'est l'anti-thèse d'une approche produit efficace!

Bilan: en 8 mois, on a basculé doucement mais sûrement d’une logique “gestion de projet” client à une expérience “Produit” plus aboutie : les services ce sont dé-silotés petit à petit, notamment entre les CSMs et le Produit qui ont commencé à collaborer plus conjointement; les Tech & le Product ont ré-appris à se parler et à traiter les sujets ensemble; le Business a pris en compte que l’approche changeait pour moins traiter de “sujets spécifiques”, etc.

Bref, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir vers une vraie culture Produit, mais les premiers jalons ont été posés au travers de l’équipe de Product en place 🚀.